top of page
  • Bernard Vivier

La nouvelle équipe du ministre du travail

La composition et les attributions des membres du cabinet de Mme Élisabeth Guigou, ministre de l'emploi et de la solidarité, sont maintenant connues.


En voici l’organisation.


Quatre personnes (directeur adjoint ou chargés de mission) entourent le directeur de cabinet pour composer l’équipe rapprochée de la ministre. Un chef de cabinet et deux adjoints complètent cette équipe.


Outre une équipe de conseillers techniques en charge d’affaires générales, trois secteurs structurent le cabinet :

  • santé, sécurité sociale et social,

  • emploi et travail,

  • intégration.

Avec 34 membres, le cabinet de Mme Guigou apparaît particulièrement fourni. Les explications sont diverses :

  • la succession de Mme Aubry n’est pas chose aisée. Martine Aubry a détenu de longues années le portefeuille de ce ministère (elle détient du reste, après Paul Bacon, ministre MRP du travail pendant plus de dix ans entre 1950 et 1962, le deuxième record de longévité à ce poste depuis la création du ministère, au début du siècle). Dans l’opinion publique, l’image du ministère du travail reste fortement impressionnée par celle de Mme Aubry. Mme Guigou dispose de peu de temps (une année environ) pour imprimer sa propre marque et se donner une image forte de ministre du travail. Pour cela, une équipe solide lui est nécessaire.

  • les dossiers d’actualité sont nombreux et délicats. Après une année de dialogue à deux (MEDEF - syndicats), pendant laquelle le ministre du travail a joué la contention, voire l’affrontement, l’année 2001 verra vraisemblablement Mme Guigou développer une politique de contacts et d’ouverture avec les partenaires sociaux. Signe de cette politique : la mise en place d’une conseillère technique (ancienne militante CFDT), chargée officiellement des " relations avec les confédérations syndicales ".

  • l’année 2001, qui prépare l’élection présidentielle et les élections législatives de mai-juin 2002, a été présentée, tant par M. Chirac que par M. Jospin, comme une année où les questions sociales tiendront une grande importance. Il faut donc que chaque candidat dispose d’équipes solides sur le sujet, tant dans leur parti respectif que dans leur cabinet (à l’Élysée pour l’un, à Matignon et à l’Emploi pour l’autre).

Il est à noter qu’à Matignon, les conseillers techniques conduits par Jacques Rigaudiat continuent à suivre de près tous les dossiers sociaux.


Élisabeth Guigou


Ministre de l’emploi et de la solidarité


Christian VIGOUROUX, directeur du cabinet Agnès JEANNET, directrice adjointe Bernard KRYNEN, directeur adjoint Lucile SCHMID, chargée de mission Françoise MONARD, chargée de mission

Jean-Louis GÉRAUD, chef de cabinet Franck DUMONTEL, chef adjoint de cabinet Anne-Marie HELOIR, chef adjointe de cabinet


1. Santé, sécurité sociale et social











2. Emploi et travail













3. Intégration







4.


bottom of page