top of page
  • IST

Proverbes sur le travail

Le travail est une affaire sérieuse. Cela n'interdit pas de sourire et de lire avec légèreté les "proverbes" qui nous sont ici délivrés.

" Le travail est l’opium du peuple et je ne veux pas mourir drogué. "
" Si tu as envie de travailler, assieds-toi et attends que ça passe."
" L’expérience est cette chose merveilleuse qui vous permet de reconnaître une erreur quand vous la faites à nouveau."
" Ne me dites pas que ce problème est difficile. S’il n’était pas difficile, ce ne serait pas un problème."
" Le divertissement est le meilleur régime contre le poids de l’existence.... "
" Trop de repos n’a jamais fait mourir personne. "
" La liberté commence dès le moment où on a deux chefs. "
" Le travail d’équipe est essentiel. En cas d’erreur, ça permet d’accuser quelqu’un d’autre. "
" L’erreur est humaine mais un véritable désastre nécessite un ordinateur. "
" Ne remets pas à demain ce que tu peux faire après-demain. "
" Il y a tellement de choses qu’on voudrait avoir faites hier et si peu qu’on a envie de faire aujourd’hui. "
" La vraie paresse, c’est de se lever à 6 heures du matin pour avoir plus longtemps à ne rien faire. "
" Le temps porte conseil : en général celui de ne rien faire. "
" L’homme n’est pas fait pour travailler. La preuve c’est que cela le fatigue. "
" Au travail, le plus difficile, c’est d’allumer la petite lampe du cerveau. Après, ça brûle tout seul. "
" Le travail, c’est le refuge des gens qui n’ont rien de mieux à faire."
" Heureux l’élève qui, comme la rivière, arrive à suivre son cours sans sortir de son lit."
" Le cerveau est un merveilleux organe. Il démarre au moment où vous vous levez et ne s’arrête qu’au moment où vous arrivez au bureau. "
" Rien ne me fascine plus que le travail : je peux rester assis et le contempler pendant des heures. "
" Le travail le plus fatigant n’est pas celui que l’on fait mais celui qui nous reste à faire. "
" Les vacances, c’est tout un travail de repos très difficile. "
" Travailler dur n’a jamais tué personne, mais pourquoi prendre le risque ?
bottom of page